Règlement des petits jeux individuels

Il s’agit de savoir quoi apporter à l’école pour jouer en récréation.

Des paniers ou des boîtes sont mis à la disposition des enfants pour déposer l’objet pendant le temps de classe et de cantine.

Classes maternelles

L’enfant peut apporter un petit jouet de la maison s’il rentre dans une poche.

Les enseignantes se réservent le droit de faire varier cette règle, si les jouets ne conviennent pas ou s’ils sont dangereux en collectivité.

Les cartes « pokémon » et les billes ne sont pas autorisées.

Seule une bille peut-être apportée en GS (histoire de se préparer à l’avenir !).

Classes élémentaires

  • 20 à 30 cartes « pokémon » sont autorisées à l’école
  • Une demi-trousse d’écolier de billes ou de calots est autorisée à l’école. Les billes-formes ou chinoises sont aussi permises. Toutes les autres billes, boulards, baleines, mammouths, etc… sont interdites car dangereuses vu leurs tailles.
  • Les cordes à sauter, les élastiques, les ballons (sauf  les ballons de rugby) et balles en mousse peuvent être apportés aussi et seront utilisés selon leurs règles d’usage. Par exemple avec une corde à sauter, on saute. Les ballons et balles en mousse sont interdits sur sol mouillé.
  • Les différentes  pâtes à modeler, SLIME, pâte « à prout » sont aussi interdites.

Règles

Les enfants de maternelle et les enfants de classes élémentaires ne peuvent donc pas jouer ensemble aux cartes « pokémon » ni aux billes.

Tous les jeux nommés sont des jeux de cour de récréation. Ils seront donc systématiquement confisqués si l’enfant les utilise en dehors du temps de récréation (dans les escaliers, en classe…).

Les cartes « pokémon » supérieures en nombre à 30 seront confisquées, ainsi que les cartes qui provoquent des conflits.

Les billes litigieuses appartiendront à un pot commun, propriété de l’école, et ne seront donc pas rendues.

Les enseignants se réservent le droit de faire évoluer ce règlement en fonction des réalités rencontrées pendant les récréations. Par exemple une classe peut se voir interdite de cartes ou de billes (plus rarement de ballons !) pendant un temps.

Chaque enfant doit savoir qu’apporter un jeu à l’école est un risque. Bien averti, il assumera donc ce qui peut arriver à son jeu-jouet.

Ce cadrage est à reprendre en famille. Il devient un outil permettant une certaine paix de notre « vivre  ensemble ». Autant que faire se peut !

              L’équipe d’enseignants                                                          Isabelle Hauville

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :